Mon cher Denis

Quelques souvenirs et un grand Merci !

Mon cher Denis ; tu t'en iras en septembre vers d'autres recoins de notre diocèse. Notre Dame (du St Cordon) te mènera à St Joseph (en cambresis).

 

Valenciennes t'aura vu précher, conduire, péleriner six années durant.

Il y a qu'il y a qu'un recteur sans basilique aurait pu être comme un père abbé sans abbaye. Il n'en fut rien tant Denis, tu es un pasteur dont les brebis sont ta première préoccupation. Merci ; bêêê !

 

Sur des prés d'herbe fraiche tu aimes venir faire paître tes pélerins. La nature, tu l'aimes et aimes à la faire aimer et découvrir ainsi que la création. Pour toi Dieu est évident comme le soleil. Merci ; bêêê !

Valenciennes, tu aimes et les valenciennois t'aiment et tu vas leur manquer. Tu nous fis découvrir quelques bribes de toutes tes connaissances et de tes découvertes comme quelques unes des millards de planètes, des milliards de systèmes de solaires, de milliards de galaxies. Merci ; bêêê !

À Valenciennes, tu es attaché car notamment tu usas tes fonds de pantalons sur les bancs de l'institution Notre Dame aux cotés d'autres comme un certain Dominique Riquet. Tu reçus le sacrement d'ordination à St Géry à 26 ans. Tu oeuvras 13 années déjà en pastorale, mon cher berger, sur les bancs ou dans les amphis de l'université. Quelle joie pour les étudiants dont je fus de célébrer ou de partager un repas avec toi. Merci ; bêêê !

 

De l'étude du l'athéisme au retour du religieux, ce que tu désires au plus profond c'est établir un coeur à coeur avec Dieu, réveiller la fibre spirituelle de tes brebis. Tu particpipas activement à activer la foi : recteur d'une des deux basiliques de notre diocèse, tu crois au miracle qu'il soit célébré depuis mille ans ou qu'il puisse se vivre aujourd'hui par l'intercession de Marie, par ses bras d'amour grand ouverts. Marie protégea les valenciennois de la peste, elle nous protège des pestes d'aujourd'hui. Que dire de ta foi sans parler du CREDO : je participais en son temps à une étude d'un livre de Blaise Arminjon sur le Cantique des cantiques. Je me préparais à la confirmation avec quelques étudiants avant de la vivre et d'en vivre aujourd'hui encore. Nous rencontrâmes un enseignant de l'université ; Bruno Callebaud ; il te suit de peu. Dans ta sagesse, tu me cites encore un autre sage ; Gandhi, « personne n'a vécu ce que Jésus a enduré » ... « Dieu n'a pas porté sa croix il y a 1900 ans. Il la porte aupurd'hui et il meurt et est ressuscité de jour en jour. » Merci pour ta foi contagieuse ; bêêê !

 

Accompagner les chrétiens en politique, en économie, tu aimas … Selon wikipédia, la politique renvoie à la constitution et concerne la structure et le fonctionnement d'une communauté, d'une société, d'un groupe social. J'y vois bien l'importance de la houlette du pasteur de communauté et de son don de clairvoyance pour rapeller le vœu ancien des échevins. Economie sur Wikipedia fait référence à « administration d'un foyer », une activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. Rallumer le feu, qui permet de guider dans des situations complexes, qui chasse de dangers et rassure, ce que tu fis à la lumière de l'Evangile. Je n'étais pas dans l'une de ces équipes d'accompagnement en politique mais : Merci ; bêêê !

 

Tu me témoignes que chaque matin, tu loues le Seigneur de cette façon :

« Dieu tu m'aimes. Et c'est toi qui fais que, moi Denis, je suis accroché à cette planète, qui tourne à une vitesse folle. Au fin fonds de ce système solaire, dans cette galaxie. Dieu ; tu te tiens dans cet univers. Je n'y suis pas perdu. Et citant Jean-Paul II : Seigneur, je Te remercie vivement pour le cadeau inestimable de la vie et depuis ma naissance, Tu n'as cessé de me combler de tes grâces et de ton amour infini. (dans son acte d'abandon à la Divine Miséricorde). Merci ; bêêê !

 

Un questionnaire de Proust revisité :

Ta Parole de Dieu préférée : tu m'en cites plusieurs qui se résument par

Aimer Dieu et mes frères !

« Ecoute-Israël, Tu aimeras le Seigneur ton Dieu... » Mc 12, 29-30

« Si tu savais le don de Dieu … tu lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive.. » Jn 4, 10

 

Les saints que tu invoques ? Tu m'en cites deux ; un couple :

Notre-Dame du St Cordon, de Grâce, de Lourdes et

St Joseph (dormant du sommeil du juste)

comme notre pape François qui devint évêque de Rôme le 19 mars.

 

Un animal que tu apprécies :

Le coq : gaulois, et celui de St Pierre, celui de la résurrection à la levée du soleil : c'est le seul animal, qui même les pieds dans le fumier, chante.

 

Dans ce qui fait ta joie : "le ressourcement et la convivialité. Joie, charité et justice. Ne pas se prendre au séieux car Dieu et la vie nous dépassent."

Aussi je ne me prends pas trop au sérieux et modifie quelques dictons suite à ton passage :

« À la Saint-Denis, le laboureur se réjouit » ; Avec notre Denis, tout homme se réjouit !

« À la Saint-Denis, ramasse les fruits » ; Avec notre Denis, ramasse les fruits de l'Esprit !

« À la Saint-Denis, bonne sèmerie » ; Avec notre Denis, bonne homélie !

« À la Saint-Denis, bécasses en tout pays » ; Avec notre Denis, pélerinages en tous pays !

 

Ton ami et frère Jean, heureuse et un peu triste brebis : bêêê !

Article publié par humble serviteur • Publié Mardi 25 août 2015 • 1542 visites

Interview Départ Denis

Quelques mois avant de quitter Valenciennes : Denis s'exprime, se souvient.

keyboard_arrow_up