Saint Cordon 2018

Infos presse du Père Jean Marie Launay

Chers amis journalistes,

 

Dans 3 semaines, les catholiques de Valenciennes et plus largement du diocèse fêteront Notre-Dame du Saint-Cordon qui, depuis 1010 ans, est célébrée et portée en procession chaque second dimanche de septembre. Rappelons que ce sont les échevins de la cité et non le clergé qui firent vœu en l’an 1008 de refaire chaque année le tour de la cité en mémoire du cordon déposé par des anges autour des remparts pour libérer la ville décimée par la peste. Raison pour laquelle la statue est portée par le maire, ses adjoints et ses conseillers sur le premier kilomètre de la procession. A de très rares exceptions près, la tradition a toujours été respectée et la procession circulaire de Valenciennes, l’une des plus anciennes et importantes de l’Europe du Nord, attire chaque année des milliers de pèlerins.

 

En 2018, c’est dans un contexte d’émotion et de reconnaissance pour les 18 ans d’épiscopat de Mgr Garnier qui vient de nous quitter, que nous vivrons les fêtes du Saint Cordon. Nous devions vivre ce rendez-vous annuel avec nos deux archevêques, Mgr Garnier et Mgr Dollmann. Sans transition, notre nouvel archevêque Mgr Vincent Dollmann va découvrir cette tradition valenciennoise millénaire qui nous tient tellement à cœur. Cependant, depuis 2016, la menace terroriste persistante contraint les autorités de l’État à ne pas autoriser le portage de la statue de Notre-Dame sur le parcours du grand tour. Au printemps, nous avions un moment espéré pouvoir le faire au moyen d’un système de sécurité proposée par les forces de police nationale, mais cette espérance n’a été que de courte durée. Monsieur le sous-préfet de Valenciennes, Christian Rock, nous a redit combien il comprenait notre attachement à cet héritage millénaire mais qu’il n’était pas en mesure d’assurer la sécurité des pèlerins, malgré les précautions que nous avions prises pour organiser au mieux la marche des pèlerins en petits groupes sur les trottoirs. Plus que jamais, nous espérons que pour le Tour 2019, nous pourrons imaginer avec les pouvoirs publics un véritable tour du Saint-Cordon sécurisé même s’il faut modifier le tracé, du moment que la procession demeure circulaire. Monsieur le sous-préfet s’est engagé à réfléchir avec nous dès cet automne.

 

Le tour du Saint Cordon 2018 ressemblera donc à celui de l’an dernier : messe à la caserne Vincent à 9 heures, procession en ville avec un itinéraire quelque peu modifié mais qui inclut la place d’armes et la basilique, le changement de manteau et la halte des pèlerins à l’école Saint Jean-Baptiste, la visitation de la statue transportée en camion de clocher en clocher via la maternité, pendant que les marcheurs font le grand tour par petits groupes de pèlerins chantant et priant de 12 h à 17h autour de la cité. Rendez-vous est donné à tout le monde place du Commerce à 17h30 pour raccompagner la statue de Notre-Dame en procession jusqu’à l’église Saint Géry pour une célébration finale. Ce sera ensuite la neuvaine du 10 au 17 septembre inclus. Au total, ce sont plus de 70 rassemblements qui réuniront des milliers de pèlerins du 7 au 17 septembre.

 

J’attire votre attention sur les nouveautés 2018 :

  1. L’affiche 2018 a été retravaillée pour lui donner plus de dynamisme et de modernité. Voir pj

 

  1. Pour la première fois, j’ai souhaité une ouverture solennelle des fêtes, comme cela se fait aux pèlerinages de Mons ou de Cambrai, : elle aura lieu le vendredi 7 septembre à 20 heures : entourés de flambeaux, la statue de Notre-Dame, portée par la confrérie des Royés, quittera son écrin de lumière pour être installée solennellement dans le chœur de Saint Géry où elle demeurera jusqu’au 17 septembre soir.

 

  1. Le samedi 8 septembre, fête liturgique de la nativité de Marie, sera une journée de préparation spirituelle avec Notre-Dame : offices, messes, adoration, confessions se succéderont toute la journée. Le point fort de la journée sera la première conférence de sœur Bernadette Moriau , 70e miraculée de Lourdes, à 16h. Depuis la reconnaissance officielle de ce miracle en février, sœur Bernadette témoigne de sa joie et de sa reconnaissance pour sa guérison qui demeure inexpliquée par la médecine. Le lendemain, dimanche 9, pendant que les pèlerins marcheront autour de la ville, sœur Bernadette donnera à nouveau son témoignage pour ceux qui attendront la vierge dans l’église Saint Géry. Vous pourrez bien sûr la rencontrer si vous le souhaitez.

 

  1. Le même jour, les jeunes se rassemblent au lycée Notre-Dame pour ouvrir une année diocésaine Saint-François. Activités diverses et pièce de théâtre sont au programme. Voir tract joint.

Le lendemain, ils accueilleront un groupe de jeunes venus du Togo avec sœur Marie Stella, religieuse hospitalière, très liée à notre diocèse depuis qu’elle a fondé un hôpital pour les jeunes marqués par le sida à Dapaong. Cet été, pour recueillir des fonds, elle fait une tournée en France avec un groupe de jeunes chanteurs « Soli’chœur » qui se produira dans l’église Saint-Pierre de la Briquette le dimanche 9 à 14h30. Voir tract joint.

 

  1. Le prédicateur de la neuvaine devait être Mgr Garnier qui, à la fin de son épiscopat, aurait partagé avec les pèlerins valenciennois les textes bibliques qu’il préférait. Spontanément, son successeur, Mgr Vincent Dollmann a proposé de venir chaque soir du 10 au 17 septembre pour méditer sur l’Évangile des Béatitudes (il s’agit de l’ouverture du premier discours de Jésus à ses disciples dans l’Évangile selon saint Matthieu au chapitre 5). Belle occasion d’écouter et de découvrir une semaine durant à Valenciennes notre nouvel archevêque.

 

  1. Ce thème des Béatitudes est celui qui a été choisi par l’équipe d’animations du sanctuaire pour l’espace spirituel installé dans le chœur de Saint Géry pendant toute la semaine. Chacune des 8 béatitudes sera mise en valeur et les visiteurs seront invités à les recevoir pour nourrir leur vie chrétienne.

 

  1. La clôture de la neuvaine, le lundi 17 septembre constitue le dernier moment fort des fêtes du Saint Cordon. Plus de 500 paroissiens se retrouvent pour raccompagner Notre-Dame dans son écrin et pour vivre une soirée de réflexion en ouverture de l’année pastorale. Cette année du centenaire 1918-2018 est naturellement orientée sur le thème de la paix. C’est pourquoi nous recevrons Madame Catherine Billet qui est la déléguée nationale des évêques pour le mouvement « Pax Christi », qui œuvre bien sûr pour la paix dans les cœurs et dans le monde. Le thème « tous acteurs d’une paix juste » invite chacun à travailler pour un monde plus juste et fraternel, là où il est aujourd’hui.

 

Le dépliant général joint à ce courrier donne toutes les indications horaires et pratiques nécessaires pour vivre une semaine mariale belle et féconde.

 

...

 

Très grand merci pour votre mission d’information.

Bien fraternellement votre

 

Père Jean-Marie LAUNAY

vicaire épiscopal du diocèse de Cambrai

doyen de Valenciennes

curé de la paroisse Notre-Dame du Saint Cordon

recteur du sanctuaire Notre-Dame du Saint-Cordon

 

Maison paroissiale Notre-Dame

5, rue des Moulineaux

59300 VALENCIENNES

Article publié par Claire DUPONT • Publié Dimanche 19 août 2018 • 2008 visites

keyboard_arrow_up