Messe de minuit : l'appel des migrants de Bethléem

L’homme s’appelle Joseph et le nom de sa jeune épouse est Marie...

     "L’homme s’appelle Joseph et le nom de sa jeune épouse est Marie. Elle est enceinte. Ils vivent au nord de la Palestine occupée par les armées romaines. Quelques semaines précédant le premier Noël, les voilà soudain contraints d’obéir aux fantasmes d’Auguste : l’empereur de Rome veut compter ses sujets.Pour satisfaire l’appétit de puissance du dictateur, chacun reçoit l’ordre d’aller s’inscrire dans sa ville d’origine. La jeune femme est pourtant proche de l’accouchement…Peu importe pour Auguste : il faut obéir.

     Et voilà Marie et Joseph sur la route. Celle de tous les migrants, de tous les exilés, de tous les otages des assoiffés de pouvoir… Parvenus à Bethléem, ville d’origine de Joseph, c’est la « jungle » : pas de place pour eux nulle part et les voilà parqués dans des grottes en sous sol de la cité au milieu d’une foule déracinée. C’est là que nos migrants de Bethléem accueillent leur premier né qu’ils appellent Jésus. Quelle maternité pour le divin enfant !

 

Solidaires des millions de migrants de cette année, Marie et Joseph appellent tous ceux qui célèbrent ce 2016ème Noël à passer des ténèbres à la lumière, de la peur à la confiance, de la violence à la paix, de la mort à la vie ! Des migrations spirituelles à choisir de toute urgence en cette sainte nuit ! Pour qu’il n’y ait plus d’Auguste et d’Hitler, d’attentats de Nice et de Berlin, d’Alep bombardé et de camps de réfugiés… Pour que ce soit vraiment Noël sur la terre ! Joyeux Noël à tous les artisans de paix et de fraternité !"

 

Père Jean-Marie Launay, curé-doyen de Valenciennes

 

Un merci tout particulier à Florian Bigotte pour les photos réalisées (FB : Florian Bigotte Photographies)

Article publié par Emilie Plust • Publié Jeudi 29 décembre 2016 • 1127 visites

keyboard_arrow_up